Actualité

Les membres d’ARCHE saluent la mémoire de leur collègue Bernard Vogler, décédé le 2 décembre 2020.

"Nulla dies sine linea", écrivait Pline. "Nul jour sans ligne" et "Kein Tag ohne Zeile", semblait répondre en écho, parfaitement bilingue, Bernard Vogler (1935-2020), directeur de l'Institut d'Histoire d'Alsace de 1976 à 2003 et membre d’ARCHE depuis sa fondation. Ce luthérien, issu d'une famille modeste d’Obermodern (Bas-Rhin), a fait sien l'adage protestant "Sola scriptura". Sa bibliographie s'avère particulièrement riche. Elle comporte, entre autres, des titres incontournables comme Histoire culturelle de l'Alsace, Histoire politique de l'Alsace, Histoire économique de l'Alsace (en collaboration avec Michel Hau) et Histoire des chrétiens d'Alsace, son ouvrage préféré, pour cause d'ego-histoire : Bernard Vogler était marié à Chantal Fischer, maîtresse de conférences d’histoire romaine à l’université de Lyon, catholique, et l’une de leurs six enfants est pasteure. Ses ouvrages témoignent de deux traits de caractère : un sens de la synthèse et une volonté assumée d'écrire de façon claire, au rebours d'un style littéraire flamboyant.

Protestant, il l’était, jusqu'à devenir chanoine de Saint-Thomas comme son collègue Georges Livet (1916-2002). L'Alsace, il l'aimait jusqu'à en faire déborder quelques décennies de son agenda de quasi-ministre. Dans le domaine universitaire, Bernard Vogler s'est engagé dans de très nombreuses structures ou associations. Il a dirigé de multiples projets éditoriaux, à une époque où la recherche nationale voulait s'appuyer sur la somme des études régionales avant la nécessaire synthèse privilégiant les nuances. Le "service en ville" cher à Marc Bloch faisait partie de ses préoccupations : nombreuses conférences du nord au sud de l'Alsace pour populariser son enseignement, émissions de télévision, en français et en alsacien, plus rarement en allemand, chroniques régulières dans les journaux régionaux. La République a reconnu les engagements de ce boulimique du travail : Légion d'Honneur, Mérite, Palmes Académiques. De nombreux prix jalonnent son parcours d'excellence.

On trouvera un curriculum vitae classique dans le Nouveau Dictionnaire de Biographie Alsacienne (article de Marc Lienhard, p. 4023) et dans Terres d’Alsace. Chemins de l’Europe, mélanges offerts à Bernard Vogler par François Igersheim et Dominique Dinet et parus en 2003 aux Presses universitaires de Strasbourg.

Nécrologie réalisée par Claude Muller.